International

Des Françaises détenues en Syrie entament une grève de la faim

Ces femmes protestent contre le refus de Paris de les rapatrier, depuis la défaite de l’EI

Le Mondemercredi 24 février 2021
Restez informés en suivant LireLactu sur
Une dizaine de Françaises qui avaient rejoint l’organisation Etat islamique (EI), détenues dans les camps de Roj I et II dans le Nord-Est syrien, ont entamé, dimanche 21 février, une grève de la faim « pour protester contre le refus obstiné des autorités françaises d’organiser leur rapatriement et celui de leurs enfants », ont indiqué Mes Marie Dosé et Nicolas Rivière.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur