France

A Frontignan, l’extrême droite ne dit plus son nom

Le conseiller régional RN Gérard Prato a opté pour une liste « sans étiquette » aux municipales

Le Mondejeudi 10 octobre 2019
Restez informés en suivant LireLactu sur
Le rideau qui se lève laisse apparaître deux portraits grandeur nature. Gérard Prato sur fond de vignes, côté droit de la vitrine. Gérard Prato face au canal de Frontignan, sur l’autre flan. Devant sa permanence de campagne, inaugurée le 28 septembre, le candidat aux municipales de Frontignan affiche son sourire le plus éclatant… mais aucun logo partisan.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur