Respecter la liberté d’informer

Par Jérôme fenoglio

Le Mondesamedi 21 novembre 2020
Restez informés en suivant LireLactu sur
1 Des mauvaises lois, l’on peut redouter les dangers dans le futur, proche ou lointain, qui suivra leur promulgation. Leurs funestes effets ne se manifestent que très rarement avant leur adoption par le Parlement. C’est pourtant le cas de la proposition de loi pour une « sécurité globale » déposée par deux députés La République en marche (LRM), avec le soutien du gouvernement.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur