France

Les banlieues hésitent à rejoindre le mouvement

Le Mondejeudi 6 décembre 2018
Restez informés en suivant LireLactu sur
Pendant plusieurs semaines, elles n'ont pas bougé. Elles ont pris soin de rester à l'écart, " par prudence ", expliquent-elles. D'abord parce qu'elles ont pensé que le mouvement était principalement conduit par des groupes d'extrême droite. Ensuite parce qu'elles ne voulaient pas qu'on impute aux banlieues les violences lors des manifestations.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur