Planète

« Parmi les hypothèses, le tissu adipeux pourrait servir de réservoir de virus »

Un indice de masse corporelle élevé entraîne un défaut d’immunité, note la docteure Muriel Coupaye, présidente de l’Association française d’étude et de recherche sur l’obésité

Le Mondejeudi 8 avril 2021
Restez informés en suivant LireLactu sur
La docteure Muriel Coupaye, ­endocrinologue à l’hôpital Louis-Mourier à Colombes (Hauts-de-Seine) et à la Pitié-Salpêtrière (Paris), préside l’Association française d’étude et de recherche sur l’obésité (Afero). Que sait-on à ce jour du risque que fait peser l’obésité sur le fait de développer une forme grave du Covid-19 ?
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur