Carnet

Au lieu de stigmatiser l'Europe de Schengen, pensons plutôt à l'améliorer

Le Mondejeudi 12 janvier 2017
Restez informés en suivant LireLactu sur
La fuite du terroriste de Berlin, Anis Amri, par les Pays-Bas, puis la France, pour finalement parvenir à Milan, a provoqué une avalanche de critiques sur Schengen, désigné comme bouc émissaire. " Nos frontières sont des passoires ", " retrouvons nos frontières " : voilà les slogans martelés par nos souverainistes.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur