Télévision - Radio

Pension de famille sous tension

Le Mondejeudi 12 janvier 2017
Arte a pris la très heureuse habitude de rediffuser la saison  1 d'une série lorsqu'elle est à même d'en proposer la deuxième. Ce fut le cas pour L'Héritage empoisonné, série suédoise qui nous introduisait auprès de la famille Waldemar, réunie sur l'une des nombreuses îles de l'archipel d'Aland, entre Suède et Finlande.
Lasse de la vie, une septuagénaire, avant de disparaître, y léguait son bien conjointement à ses trois enfants adultes, à la condition expresse qu'ils oublient ce qui pouvait les opposer et reviennent vivre sur leur île natale, lors de la saison touristique, afin d'y gérer la pension de famille ensemble.
Après avoir souscrit au souhait de leur mère pendant tout un été, en première saison, voilà que les trois frères et sœur Waldemar, Lasse, Oskar et Jonna, se retrouvent en saison  2, pour accueillir des clients lors de " buffets de l'Avent ", tout au long du mois qui précède la célébration de Noël. Oskar, resté sur place pendant la fermeture post-été, se noie dans l'alcool, Lasse revient sur l'île sans avoir pu monter de nouvelle affaire à Stockholm, et Jonna, comédienne, a envoyé paître un producteur londonien qui entendait abuser d'elle.Un scénario qui s'étire
Les paysages glacés restent superbes, la mer découpée par l'archipel apaisante, et la série prend le temps de dessiner un peu plus finement le tempérament de chacun des membres de cette fratrie, notamment la responsabilité que ressent souvent un aîné à l'égard de ses puînés, fussent-ils adultes.
Mais le scénario s'étire, ponctué de rebondissements qui ne convain-quent pas toujours. Des fantômes cadavériques ont beau remonter à la surface, à la faveur du dégel que connaît l'archipel en ce mois de décembre, et les dilemmes que va connaître la fratrie peuvent bien se faire plus nombreux, l'on reste plutôt froid, face à cette saison  2. D'autant que trop de flash-back cassent la narration, pour guider le téléspectateur qui n'aurait pas vu la première saison. Et que l'on se lasse du mystère entretenu (sans doute pour une résolution en saison  3) quant à la malfaisance qu'exercèrent les parents de ces trois adultes, et dont ils souffrent encore.
Martine Delahaye
LireLactu
Parcourir
Rechercher

Sources
Challenges
Courrier international
EL PAÍS
L'Humanité
La Croix
La Vanguardia
Le Figaro
Le Monde
Le Parisien
Les Echos
Libération
NY Daily News
Sciences et Avenir