Faits divers

« Ils ont laissé partir une bombe à retardement »

La famille du couple de retraités tué dans un accident provoqué par un gendarme ivre contre-attaque. Elle veut mettre en cause les collègues de l’automobiliste condamné, pour l’avoir laissé prendre le volant.

Le ParisienSerge Pueyo,À Grenoble
Restez informés en suivant LireLactu sur
C’est une première. Quatre gendarmes qui avaient laissé leur collègue ivre repartir au volant de son véhicule avant qu’il ne provoque un accident mortel vont faire l’objet d’une plainte pour « homicides involontaires et non-empêchement de ce délit ».
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur