Politique

Une élection sans ambition

Ils sont officiellement trois candidats à briguer la succession de Laurent Wauquiez à la tête des Républicains. Un scrutin qui semble joué d’avance et dont le casting risque de ne pas mobiliser les militants.

Le ParisienQuentin Laurent,@quentin_laurent
Restez informés en suivant LireLactu sur
C’est un trône désormais maudit. Il a brûlé les ailes de ceux qui s’en sont emparés et les quelques ténors qu’il reste à la droite ne veulent surtout pas y toucher. Mais voilà, il faut bien élire un nouveau président à la tête des Républicains, après la démission en juin de Laurent Wauquiez.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur