Societe

Comme un froid

Le Parisienmercredi 11 janvier 2017
« Nos services d’urgence sont à la limite de leurs capacités. » Cette phrase, lancée hier soir par Marisol Touraine, ministre de la Santé, a jeté comme un froid. Comment expliquer en effet que nos hôpitaux soient déjà saturés alors que l’épidémie de grippe, un phénomène qui revient chaque année, n’en est encore qu’au début de sa phase ascendante ? Outre les inquiétudes que cela suscite sur le nombre final de décès, se pose la question de l’état réel de notre système de santé, secoué ces dernières années par d’incessantes réformes. Seul point positif à relever : cette année, le gouvernement n’a pas, comme en 2015, attendu le dernier moment pour alerter de la gravité de la situation.
LireLactu
Parcourir
Rechercher

Sources
Challenges
Courrier international
EL PAÍS
L'Humanité
La Croix
La Vanguardia
Le Figaro
Le Monde
Le Parisien
Les Echos
Libération
NY Daily News
Sciences et Avenir