Politique

Comment le virus a plombé Trump

Au début de l’année, l’affaire se présentait bien pour le président américain. Mais le « virus chinois », comme il l’a ensuite qualifié, a détraqué la machine.

Le ParisienMarc Chalametà New York
Restez informés en suivant LireLactu sur
Nul doute que si le président Trump perd l’élection à la Maison-Blanche dans un peu plus de deux semaines, il s’en prendra à ce « virus chinois » qui lui aura volé sa réélection. Il n’est évidemment pas responsable du virus, mais, depuis le début de la crise, il s’est entêté dans une stratégie incompréhensible.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur