Societe

Societe

Le Parisienvendredi 21 avril 2017
Restez informés en suivant LireLactu sur
MÉDICAMENTS La Dépakine et ses dérivés ont provoqué des malformations congénitales chez 2 150 à 4 100 nouveau-nés depuis leur commercialisation en 1967, selon les chiffres dévoilés hier par l’Agence du médicament et l’Assurance maladie. La Dépakine est utilisée chez la femme enceinte pour traiter l’épilepsie ou les troubles bipolaires.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur