Faits divers

« Priscillia était une combattante »

Sophie Gonzales nous raconte le quotidien de sa fille Priscillia avant le drame survenu en juillet à Estagel (Pyrénées-Orientales). Un crime qui reste un mystère.

Le ParisienÉmilie Garcia
Restez informés en suivant LireLactu sur
« Je ne comprends pas qu’on puisse me dire : Ne posez pas de questions, vous n’aurez pas de réponses. Je suis sa maman, c’est dur d’entendre cela », regrette Sophie Gonzales, contactée par téléphone. Sa fille Priscillia, âgée de 18 ans, a été retrouvée morte dans le cimetière du village d’Estagel (Pyrénées-Orientales) le dimanche 7 juillet.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur