Economie

La reprise d’Ascoval reste sur les rails

Nouvelle surprise : British Steel, qui doit racheter l’aciérie, est en difficulté financière. Bercy et le groupe anglais assurent tous deux que le rachat n’est pas menacé.

Le ParisienBérangère Lepetit
Restez informés en suivant LireLactu sur
Enième rebondissement, hier, dans le dossier Ascoval. La petite aciérie en redressement judiciaire depuis janvier 2018, qui emploie 270 salariés dans la banlieue de Valenciennes (Nord), devrait bel et bien être reprise par le groupe britannique British Steel.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur