Vie pratique

RISQUE DE TUMEUR : il n’y a pas que l’Androcur

Le Parisienlundi 11 février 2019
Restez informés en suivant LireLactu sur
Plusieurs mois après une alerte sur l’Androcur, l’Agence du médicament (ANSM) a mis en garde vendredi contre d’autres médicaments utilisés pour traiter la ménopause, l’endométriose ou les troubles liés aux règles.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur