Faits divers

« Je n’aime pas ces policiers qui jouent à la guéguerre »

Nicolas Cinquini, capitaine de police et sympathisant Gilets jaunes, condamné pour outrage sur des collègues lors de l’acte 45 à Paris et bientôt révoqué, se confie.

Le ParisienJean-Michel Décugis Avec ronan Folgoas
Restez informés en suivant LireLactu sur
Le capitaine de police Nicolas Cinquini attend sans inquiétude sa révocation. « La police ne me manquera pas », confie cet officier de 54 ans qui ne se reconnaît plus dans l’institution actuelle, qu’il juge « trop militarisée ».
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur