Politique

Un 28 juin sous très haute surveillance

Le second tour du scrutin se déroulera avec des précautions sanitaires particulières, a annoncé Edouard Philippe. Une décision « réversible » si l’épidémie repartait à la hausse.

Le ParisienOlivier Beaumont
Restez informés en suivant LireLactu sur
« J’ai malheureusement pris l’habitude de vivre en ayant le choix entre des options qui sont toutes également critiquables et qui présentent toutes des inconvénients », justifie depuis le perron de Matignon Edouard Philippe. Hier midi, le Premier ministre a donc fini par trancher, de guerre lasse.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur