Faits divers

Traqueurs de casseurs

A Rouen, nous avons suivi les policiers de la cellule spéciale d’enquête qui dissèquent les vidéos des manifestations pour identifier les auteurs de violences parmi les Gilets jaunes.

Le ParisienÉric Pelletier
Restez informés en suivant LireLactu sur
Drôle de déco. Des photos montrant les visages ou silhouettes de Gilets jaunes violents en pleine action dessinent une fresque baroque du sol au plafond. Dans une annexe exiguë du commissariat de Rouen (Seine-Maritime), les policiers de la cellule spéciale d’enquête font les présentations : « Voici Paul », « Ici, c’est Martial », « Là, Olivier ».
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur