Economie

Ma petite mercerie ne connaît plus la crise

Dopés par le phénomène du fait-maison et la fabrication de masques en tissu, ces commerces retrouvent un second souffle et une nouvelle clientèle.

Le ParisienAudrey Guetat-Gomez
Restez informés en suivant LireLactu sur
Ils sont une petite dizaine à faire la queue sur le trottoir. La boutique Mode et Travaux, dans le VIII e à Paris, fait partie des commerces vendant « essentiellement du tissu » et qui ont pu rouvrir avant la fin du confinement, dès le 24 avril, grâce à un décret gouvernemental.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur