Economie

Petits hôtels cherchent repreneurs désespérément

Commerce Près d’un hôtel-restaurant en zone rurale ferme chaque jour ses portes en France. Les mises aux normes trop coûteuses découragent les repreneurs.

Le ParisienCyril Michauà Saint-Étienne
Restez informés en suivant LireLactu sur
« L’auberge à la française », comme la surnomme Roland Héguy, président confédéral de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (Umih), est-elle en train de disparaître des campagnes françaises ? Les adhérents de ce syndicat professionnel, réunis en congrès à Saint-Etienne (Loire) jusqu’à aujourd’hui, tirent la sonnette d’alarme.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur