Societe

Et la GPA refait parler d’elle…

Le gouvernement a admis hier la nécessité de clarifier l’état civil des enfants nés à l’étranger d’une mère porteuse. Une décision suspendue à la Cour de cassation.

Le ParisienChristine Mateus
Restez informés en suivant LireLactu sur
Une coïncidence ? A neuf jours d’un nouvel examen par la Cour de cassation du cas emblématique des époux Mennesson, la gestation pour autrui (GPA) refait parler d’elle.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur