Faits divers

« Si c’était à refaire, je le referais »

Jean-Luc, un des prévenus jugés à Gap pour aide à des étrangers en situation irrégulière

Le ParisienSerge Pueyo,À Gap
Restez informés en suivant LireLactu sur
quatre mois de prison ferme ont été requis hier soir au tribunal correctionnel de Gap (Hautes-Alpes) à l’encontre de 2 militants et 6 mois avec sursis à l’encontre de 5 autres prévenus. « Chacun ici peut se mobiliser pour défendre ses idées, même les plus radicales, mais sans franchir les frontières de la loi », a affirmé le procureur.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur