Faits divers

Sommée par l’administration de payer la maison de retraite de son père meurtrier

Trente-six ans après que son père a tué sa mère, l’administration a demandé à Laurence Le Goff et ses frère et sœur s’ils pouvaient subvenir aux besoins de celui qui les a fait souffrir. Elle veut désormais changer la loi.

Le ParisienZoé Lauwereys,@zlauwereys
Restez informés en suivant LireLactu sur
Demander à des enfants de financer la maison de retraite de leur père meurtrier de leur mère. C’est ce qui est arrivé aux enfants Le Goff cet automne. Le département du Maine-et-Loire leur a en effet demandé s’ils avaient les moyens d’entretenir leur père, placé en maison de retraite en février dernier.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur