Faits divers

Un cri pour l’honneur

La vie de Khedija a basculé dans la tragédie vendredi lorsque l’un de ses fils a tué son autre fils et son mari. Il a été hospitalisé en psychiatrie.

Le ParisienPascale Égré
Restez informés en suivant LireLactu sur
Au drame qui dévaste la famille s’est ajouté le déshonneur. C’est pour cela que Khedija veut prendre la parole. Son cri, vibrant de douleur, tient en ces mots : « Mon fils n’est pas un terroriste ! Ce n’est pas la vérité ! Il adorait son père, ses frères, sa famille… Il était en arrêt maladie à cause d’un harcèlement au travail.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur