Economie

Economie

Le Parisienvendredi 11 janvier 2019
Restez informés en suivant LireLactu sur
Le contrat entre le chauffeur de VTC et Uber était bien un « contrat de travail ». La cour d’appel de Paris a détaillé dans un arrêt rendu hier « un faisceau suffisant d’indices » qui caractérise le « lien de subordination » entre le chauffeur, qui avait saisi la justice en 2017 après qu’Uber avait désactivé son compte, et la plate-forme de réservation en ligne.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur