Economie

Un groupe plombé par sa dette et la rénovation du parc nucléaire

Fleuron de l’industrie française, le nucléaire vacille, fragilisé par le poids de la dette, le montant faramineux des investissements nécessaires pour rénover le parc et les retards du chantier de l’EPR de Flamanville (Manche).

Le Parisienlundi 15 avril 2019
Restez informés en suivant LireLactu sur
« Quand un tissu se nécrose, il faut l’enlever du reste du corps avant qu’il ne le contamine. » Aussi surprenant que cela puisse paraître, cette formule émanait d’un échange informel mené en 2018 avec un proche de la direction d’EDF. Et elle concernait les activités nucléaires du groupe.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur