Faits divers

Tuerie à l’arbalète : l’univers médiéval d’un gourou

Le mystère du « clan des arbalétriers » reste entier. La police allemande privilégie la thèse d’un suicide collectif au sein d’une secte ésotérique.

Le ParisienChristophe Bourdoiseau À Berlin
Restez informés en suivant LireLactu sur
Trois arbalètes, cinq morts et une énigme. Voilà, en résumé, l’état de l’enquête dans l’affaire d’un suicide collectif qui laisse l’Allemagne perplexe. C’est du moins la thèse privilégiée par la police car aucune trace de violence ou de lutte n’a été constatée sur les corps retrouvés samedi matin criblés de flèches dans une auberge à Passau, en Bavière.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur