Economie

Les pistes des syndicats réformistes

Les organisations réformistes, CFDT en tête, ont jusqu’à fin avril pour trouver des solutions alternatives à l’âge pivot permettant d’économiser 12 milliards d’euros d’ici à 2027.

Le ParisienCatherine Gasté
Restez informés en suivant LireLactu sur
Après le retrait provisoire de l’âge pivot, place à la boîte à idées. Les syndicats réformistes, CFDT, CFTC et Unsa, qui ont accepté le « deal » d’Edouard Philippe, vont devoir « formuler des propositions pour remettre le régime en équilibre en 2027 » et engranger les 12 milliards d’économies attendues.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur