Politique

« Macron nous méprise »

Bertrand, ouvrier de 33 ans, fait partie de ces Gilets jaunes qui nourrissent un fort ressentiment à l’égard du président de la République. Nous sommes allés à leur rencontre à Nogent-le-Rotrou, en Eure-et-Loir.

Le ParisienQuentin Laurent (textes)et Olivier Lejeune (photos)à Nogent-Le-Rotrou,@quentin_laurent
Restez informés en suivant LireLactu sur
Les palettes brûlent toujours au rond-point de Margon. Les klaxons de soutien font encore vibrer les tympans toutes les trois minutes ou plus, en direction du petit camp installé au bord de la route, à deux pas de Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir). Trois grandes tentes, une douzaine de Gilets jaunes en permanence, qui se relaient « H24 » depuis trois semaines autour d’un petit bûcher nourri de bois.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur