Societe

Bientôt une pile au goût amer

Exclusif Comme Neven, 10 mois, 1 200 enfants passent aux urgences chaque année après avoir avalé une pile bouton. Duracell va en commercialiser une que les bébés vont recracher par réflexe.

Le ParisienÉmilie Torgemen
Restez informés en suivant LireLactu sur
Marine vient de vivre les mois les plus angoissants de son existence. En août, la jeune Lyonnaise de 28 ans était en plein déménagement quand Neven, son fils âgé à l’époque de 10 mois, a avalé une pile bouton. « J’ai entendu le gloups de la déglutition puis Neven s’est mis à régurgiter, se remémore la jeune femme.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur