Faits divers

Meurtre de Sarah Halimi : l’expertise qui dérange

Une deuxième évaluation conclut à l’abolition du discernement du meurtrier présumé de la sexagénaire, défenestrée il y a un an à Paris. Il pourrait ne pas être jugé, au grand désarroi de la famille.

Le ParisienTimothée Boutry
Restez informés en suivant LireLactu sur
Malade et irresponsable.  Comme nous l’avions révélé dans notre édition de samedi, les experts psychiatres qui ont examiné Kobili Traoré, le meurtrier présumé de Sarah Halimi, ont conclu à son irresponsabilité pénale. « M.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur