Monde

Deux semaines après le Brexit et déjà de gros casse-tête

Les EchosCatherine Chatignoux,Correspondant à Londres,Alexandre Counis,Correspondant à Londres
Restez informés en suivant LireLactu sur
Quinze jours après l'entrée en vigueur du Brexit, le scénario catastrophe aux frontières n'a pas eu lieu. Mais le retour des formalités douanières ont contraint certains secteurs à s'adapter. Deux semaines après l'entrée en vigueur du Brexit, pas de files de camions à Calais ou d'engorgement à Douvres.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur