Une

Révolution numérique : les métiers les plus menacés

Les Echosjeudi 12 janvier 2017
En France, moins de 10 % des emplois sont directement mis en péril par la révolution digitale. Un emploi sur deux sera néanmoins transformé par la vague actuelle d'automatisation.
Le scénario d'une destruction massive d'emplois, qui serait due à l'essor de la robotique, de l'intelligence artificielle ou des nouvelles technologies liées à Internet, s'éloigne. Dans une étude publiée ce jeudi, le Conseil d'orientation pour l'emploi (COE) estime que moins de 10 % des emplois sont vulnérables à la révolution numérique, un ordre de grandeur conforme à une étude de l'OCDE publiée l'année dernière. Les métiers concernés sont divers et, pour beaucoup, semblent peu qualifiés et manuels. Pour autant, la vague actuelle d'automatisation va se faire très largement sentir puisqu'un emploi sur deux a de fortes chances d'être transformé. « La montée en compétences pour tous est plus que jamais nécessaire », prévient Marie-Claire Carrère-Gée, la présidente du COE, un organisme placé auprès de Matignon. Face à ce phénomène, la population hexagonale fait preuve d'une bienveillance prudente. Six Français sur dix jugent ainsi que l'économie numérique représente une opportunité pour l'emploi, selon un sondage de l'institut Elabe pour « Les Echos », Radio Classique et l'Institut Montaigne. Les jeunes sont ceux qui se montrent les plus méfiants.
LireLactu
Parcourir
Rechercher

Sources
Challenges
Courrier international
EL PAÍS
L'Humanité
La Croix
La Vanguardia
Le Figaro
Le Monde
Le Parisien
Les Echos
Libération
NY Daily News
Sciences et Avenir