Dernière

Sciences Po, un modèle à défendre

Les Echosjeudi 14 janvier 2021
Restez informés en suivant LireLactu sur
Transformer l'inqualifiable « affaire Duhamel » en une « affaire Sciences Po » dans le but d'abattre un champion français de l'enseignement, accueillant sans complexe des entreprises et des financements privés : c'est la manoeuvre grossière que mène une minorité d'étudiants gauchistes radicalisés, dont l'audience dans les médias est inversement proportionnelle à sa représentativité dans l'école.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur