startup

Les femmes à suivre en 2017 dans la French Tech

Les EchosGuillaume Bregeras
L'association StartHer publie la liste de startuppeuses et de femmes influentes dans la tech.
Le constat, bien qu'identique d'année en année, montre tout de même des signes encourageants, si l'on en croit StartHer, l'association de promotion des femmes dans la tech française. A l'occasion de la publication de sa liste des dix personnalités à suivre en 2017 (4e édition), Joanna Kirk, sa codirectrice, estime que « c'est un très bon moment pour être une femme dans ce secteur en France ». Elle rappelle notamment que l'Hexagone se situe au 6e rang du classement du World Economic Forum pour les pays où il fait bon entreprendre lorsque l'on est une femme. Et Paris s'est installée durablement à la sixième position des villes qui comptent le plus d'entrepreneuses.
Mais ce n'est pas suffisant. Les femmes restent sous-représentées dans la population active de la tech, selon Pôle emploi. « Il existe encore un décalage important entre ce que l'on perçoit et la réalité, insiste Joanna Kirk. C'est pour ça qu'il est nécessaire de faire émerger de nouveaux profils, des exemples de réussite que le grand public ne connaît pas. » La liste de StartHer regorge effectivement de « nouvelles têtes » encore souvent sous le radar médiatique, à l'image de Caroline Ramade, qui dirige l'incubateur Paris Pionnière. Mais StartHer veut aller plus loin, avec la production de données qui montrent l'efficacité des femmes aux postes stratégiques. L'an passé, elle avait déjà souligné que les fondatrices de start-up avaient levé 3,5 fois plus que l'année précédente, et il faudra attendre février prochain pour la prochaine fournée d'informations.
C'est pourquoi le réseau va organiser Lady Pitch Night en octobre prochain, afin de distinguer de nouvelles femmes. Et d'inciter ainsi les plus jeunes à suivre les nouveaux modèles, « comme Géraldine Le Meur qui dirige le fonds The Refiners à San Francisco, ou Sarah Azan et Hannah Oiknine, fondatrices de Babbler, qui viennent d'installer un bureau à New York », souligne Joanna Kirk.
À noter
Les dix femmes à suivre : Julia Bijaoui, Delphine Rémy-Boutang, Philippine Dolbeau, Kat Borlongan, Chloé Bonnet, Fleur Pellerin, Charlotte Cadé, Rachel Delacour, Caroline Ramade, Christelle Plissonneau.
LireLactu
Parcourir
Rechercher

Sources
Challenges
Courrier international
EL PAÍS
L'Humanité
La Croix
La Vanguardia
Le Figaro
Le Monde
Le Parisien
Les Echos
Libération
NY Daily News
Sciences et Avenir