Entreprise & Marchés

Les actionnaires de CGG votent contre la rémunération de l'ancien dirigeant

Les EchosLaurence Boisseau
Restez informés en suivant LireLactu sur
La situation est inédite. Mercredi matin, les actionnaires du groupe parapétrolier CGG ont voté contre les émoluments de Jean-Georges Malcor, ancien directeur général. Sa rémunération n'a en effet été approuvée qu'à 34 % des voix. C'est la première fois, depuis l'entrée en vigueur de la loi Sapin II en décembre 2016, que le salaire d'un dirigeant est rejeté en assemblée générale (AG).
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur