Monde

Le président français et la chancelière déterminés à donner une impulsion positive à l'Europe

Les Echosmardi 30 juin 2020
Restez informés en suivant LireLactu sur
« Nous savons que l'unité de l'Allemagne et la France n'entraîne pas celle de l'Europe, mais si l'Allemagne et la France sont en désaccord, cette unité est mal partie », a souligné Angela Merkel au sortir d'un entretien de plus de deux heures avec Emmanuel Macron au château de Meseberg, au nord de Berlin.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur