Monde

Accord sur le climat : un doute insoutenable

Les EchosJoël Cossardeaux
Barack Obama et les milieux d'affaires ont à nouveau exhorté Donald Trump à ne pas désengager les Etats-Unis.
Donald Trump va-t-il lâcher prise sur l'accord de Paris, dont il a déclaré souhaiter le retrait des Etats-Unis lors de la campagne présidentielle ? Barack Obama, qu'un tel projet désespère, a multiplié les mises en garde ces derniers jours sur les conséquences de ce désengagement, même si son successeur semble l'avoir mis en sourdine. Depuis qu'il s'est dit « ouvert » sur ce dossier, fin novembre, Donald Trump n'y est en effet plus revenu. Sauf pour nommer à la tête de l'Agence de protection de l'environnement (EPA), Scott Pruitt, combattant acharné de la réglementation contre les émissions de gaz à effet de serre.
Respect des engagements
Pas de quoi rassurer Barack Obama. « Sans une action plus ambitieuse, nos enfants n'auront pas de temps pour débattre de l'existence du changement climatique. Ils seront occupés à gérer ses effets : catastrophes environnementales, crises économiques et vagues de réfugiés climatiques », a-t-il prévenu mardi, dans son discours d'adieu. La veille, dans la revue « Science », Barack Obama s'était montré inquiet pour « les intérêts économiques » du pays. Les Etats-Unis « perdraient leur place autour de la table pour s'assurer du respect des engagements des autres pays, exiger la transparence et encourager des objectifs ambitieux » de réduction des émissions, avait-il estimé. Washington n'aurait plus aucun droit de regard sur la stratégie de lutte contre le réchauffement de ses principaux concurrents. A commencer par l'Inde, l'Union européenne et, surtout, la Chine, qui a distancé les Etats-Unis sur le marché des énergies renouvelables.
Un plaidoyer repris mardi par le monde des affaires. Dans une lettre ouverte, 640 entreprises et investisseurs américains, totalisant près de 1.200 milliards de dollars de chiffre d'affaires, demandent à Donald Trump de poursuivre la participation des Etats-Unis à l'accord de Paris. C'est deux fois plus qu'en novembre dernier à Marrakech, lors de la COP22.
LireLactu
Parcourir
Rechercher

Sources
Challenges
Courrier international
EL PAÍS
L'Humanité
La Croix
La Vanguardia
Le Figaro
Le Monde
Le Parisien
Les Echos
Libération
NY Daily News
Sciences et Avenir