Entreprise & Marchés

Pas de prison ferme pour les syndicalistes de Goodyear

Les EchosGuillaume Roussange,Correspondant à Amiens
Restez informés en suivant LireLactu sur
Ils ont décidé de se pourvoir en cassation. C'est Fiodor Rilov, l'avocat des huit ex-salariés de Goodyear, qui a fait part de la décision de ses clients, à l'issue de l'audience organisée hier au tribunal de grande instance d'Amiens. Quatre des salariés, dont Mickaël Wamen, ex-leader de la CGT de l'usine, ont été reconnus coupables de séquestration et condamnés à 12 mois avec sursis.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur