Expresso

Ascoval : le suspense dure

Libérationjeudi 16 mai 2019
Restez informés en suivant LireLactu sur
L’accalmie a finalement été de courte durée dans le dossier du sidérurgiste du Nord Ascoval. Le 2 mai, le tribunal de grande instance de Strasbourg entérinait la reprise, par le britannique British Steel, de l’entreprise placée en dépôt de bilan depuis dix-huit mois.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur