Culture

Dorothée Selz, l’histoire commence par la faim

Issue de la mouvance «eat art», la Française expose à Paris des œuvres sensuelles mises en regard avec les trésors tirés de la collection initiée par son père, proche de Prévert, Benjamin, Bourdin…

Libérationmardi 3 décembre 2019
Restez informés en suivant LireLactu sur
En voilà une exposition pour gourmands… de peinture et de métaphores pâtissières. La galerie Loeve & Co a invité Dorothée Selz, pionnière du eat art, à montrer des œuvres personnelles et des pièces issues de la collection familiale initiée par son père, amateur d’art.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur