Société

A Nice, «les pauvres sont plus pauvres qu’ailleurs»

La ville de la Côte d’Azur a vu le nombre de ses sans-abri doubler en un an. En cause, les loyers élevés et un marché de l’emploi touché de plein fouet par la crise sanitaire. «Libération» a suivi maraudes et distributions alimentaires.

LibérationPar Mathilde Frénois Correspondante à NicePhotos Laurent Carré
Restez informés en suivant LireLactu sur
La vie dans la rue répond à sa propre temporalité. Il faut bouger au rythme du soleil, s’adapter à la cadence de la ville. A Nice, Franck erre sur le bord de mer quand il est désert, se pose dans les jardins jusqu’à l’heure de fermeture, cherche «un coin tranquille» avant d’avoir sommeil.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur