Écrans

«Les Sept de Chicago», joute contre joute

Aaron Sorkin, scénariste d’«A la Maison Blanche», s’inspire du procès de sept représentants de la contestation de gauche américaine dans les années 70. Une fiction où il excelle dans sa maîtrise du rythme et dans l’utilisation de la langue comme arme.

LibérationClélia Cohen
Restez informés en suivant LireLactu sur
The Trial of the Chicago 7 (les Sept de Chicago) : un titre longtemps resté fantasme inassouvi de cinéphile, de ces scénarios fantômes comme il en existe des ribambelles dans les greniers du cinéma mondial. On en entend parler pour la première fois il y a une quinzaine d’années : Aaron Sorkin est alors LE scénariste hollywoodien à qui tout sourit.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur