Portrait

Sandra Muller, porcs, salut !

Volubile, cette Française vivant à New York est à l’origine du hashtag #Balancetonporc qui incite à lever l’anonymat des agresseurs masculins.

Libérationvendredi 9 novembre 2018
Restez informés en suivant LireLactu sur
On est le vendredi 13 octobre 2017. Sous le coup de la colère de l’après-Weinstein, Sandra Muller lance le mot-dièse «Balancetonporc». Elle appelle à dénoncer les agresseurs masculins de toute catégorie, et surtout à lever leur anonymat. Cette directrice d’une lettre d’information donne l’exemple.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur