Idées

La réunification de l’archipel français

Face à l’épidémie, s’il n’y a pas de trêve politique, on pressent l’affleurement d’une conscience collective et peut-être même l’espoir que cette tragédie du coronavirus ouvrira une phase de remises en cause.

LibérationA,l,a,i,n, ,D,u,h,a,m,e,l
Restez informés en suivant LireLactu sur
Face à la pandémie du coronavirus, il n’y a pas, il ne pouvait pas, y avoir de véritable union nationale. Outre qu’en France celle-ci est quasiment introuvable depuis la guerre de 1914-1918, en dehors des tragédies (les attentats) ou d’un exploit sportif rarissime (le Mondial de football), et encore pour vingt-quatre heures ou quarante-huit heures maximum, les circonstances ne s’y prêtent pas.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur