Planète

Un tabou qui fait tousser l’Algérie

Malgré le silence embarrassé de Paris et d’Alger, des victimes se battent pour obtenir réparations.

LibérationRania Hamdi Correspondante à Alger
Restez informés en suivant LireLactu sur
C’est un dossier hautement toxique. Même soixante et un ans après le premier essai nucléaire français dans le Sud algérien. «Ces événements ne s’effacent pas de l’histoire des nations par prescription», a averti le président Abdelmadjid Tebboune le 19 mars, anniversaire du cessez-le-feu de la guerre d’indépendance.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur