Evénement

Un séquençage pas en cadence ?

Les résultats de l’enquête menée par Santé publique France, nécessaires pour cartographier le variant anglais, seront connus la semaine prochaine. Un retard à l’allumage dénoncé par de nombreux scientifiques, qui mènent la fronde.

LibérationEmma Donada,et Nathalie Raulin
Restez informés en suivant LireLactu sur
Une annonce approximative et tardive. Alors même qu’il considérait déjà, le 20 décembre, comme «tout à fait possible» que le variant anglais du Sars-CoV-2 «circule sur le territoire», le ministre de la santé, Olivier Véran, n’avait, mardi, pas vraiment d’éléments solides à communiquer aux députés sur sa prévalence dans l’Hexagone.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur