Expresso

Réseaux sociaux : un appel au self-control

Vingt-six pays et entreprises, dont Facebook et d’autres géants, ont rallié mercredi «l’appel de Christchurch» pour lutter contre les contenus en ligne terroristes ou extrémistes violents.

Libérationjeudi 16 mai 2019
Restez informés en suivant LireLactu sur
Le calendrier n’avait évidemment rien de fortuit : mercredi matin, à quelques heures de l’ouverture à Paris du second sommet «Tech For Good», organisé par l’Elysée, et surtout du lancement d’un «Appel de Christchurch pour supprimer les contenus terro...
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur