Idées

Macron, Pétain et la petite phrase : la com de l’Elysée déraille

Libérationvendredi 9 novembre 2018
Restez informés en suivant LireLactu sur
Forcément, ils demeurent silencieux. Bâillonnés par leur devoir de réserve. Mais on imagine sans peine la déception, voire la colère de ceux qui travaillent depuis des mois, parfois même des années, à la préparation des célébrations du centenaire de la Grande Guerre.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur