Expresso

Le Premier ministre hongrois, Viktor Orbán, s’est réjoui jeudi du pacte envisagé par les dirigeants populistes de Pologne et d’Italie pour les élections européennes du mois de mai,

Libérationvendredi 11 janvier 2019
Restez informés en suivant LireLactu sur
saluant l’émergence «de forces anti-immigration à la droite» des conservateurs du Parti populaire européen (PPE) actuellement majoritaires au Parlement européen. «L’axe Varsovie-Rome est l’un des plus importants développements par lesquels cette année aurait pu s’ouvrir», a déclaré le chef du gouvernement hongrois.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur